Groupe politique des élus et élues d'opposition de Toulouse et Toulouse Métropole pour défendre une Métropole et une Ville démocratique, solidaire & engagée pour le climat.
Pour le retrait de la fresque pornographique de l’hôpital de Purpan
Pour le retrait de la fresque pornographique de l’hôpital de Purpan

Pour le retrait de la fresque pornographique de l’hôpital de Purpan

Le 25 novembre est la journée internationale de la lutte contre les violences faites aux femmes. Ces violences sont encore très prégnantes dans notre société, et exigent des réponses politiques fortes. Le collectif Nous Toutes nous rappelle que chaque année près de 220 00 femmes en France en sont victimes. A cela s’ajoute chaque année, 94 000 femmes violées, et plus de 100 tuées. Face à ces chiffres vertigineux, les politiques mises en place par les services publics semblent bien dérisoires.

Les violences faites aux femmes s’inscrivent dans un vaste système social qui tend à négliger et normaliser certains actes. Ainsi, lutter contre ces violences, nécessite une réelle prise de conscience et des remises en cause culturelles ainsi que dans nos manières d’agir, qui ne sauraient s’arrêter à de simples opérations de communication.

Un exemple concret et proche de nous, se trouve à l’hôpital Purpan de Toulouse. Où, au nom d’une vieille tradition, une fresque à caractère pornographique est affichée dans la salle de réfectoire des internes. Malgré les réactions des syndicats et des associations qui pointent le caractère humiliant et dégradant de la représentation des femmes dans cette fresque, l’association de l’internat du CHU du Purpan n’a pas réagi, et la direction de l’hôpital ne l’a pas fait retirer. La fresque est donc toujours en place, malgré les protestations.

C’est exactement ce type d’éléments culturels qui continuent de traiter les femmes comme des objets et de les humilier. Nous considérons, qu’il est absurde de vouloir mener des campagnes de sensibilisation sur les violences et le consentement, et de laisser perdurer ces pratiques datées. C’est pourquoi, nous appelons M. Moudenc, en sa qualité de Président du Conseil de Surveillance du CHU de Purpan, à demander le retrait immédiat de cette fresque.

La pétition lancée par syndicat SUD Santé Sociaux – Toulouse et National, Osez le Féminisme ! 31, Marche Mondiale des Femmes Occitanie pour demander le retrait de cette fresque est à retrouver ici

Un commentaire

  1. Ping :CONSEIL MUNICIPAL DE TOULOUSE – 10 décembre 21 – MES INTERVENTIONS – Odile MAURIN

Les commentaires sont fermés.