Groupe politique des élus et élues d'opposition de Toulouse et Toulouse Métropole pour défendre une Métropole et une Ville démocratique, solidaire & engagée pour le climat.
Conseil de Toulouse Métropole : les élus et élues AMC présentent leurs vœux contre la précarité aux associations.
Conseil de Toulouse Métropole : les élus et élues AMC présentent leurs vœux contre la précarité aux associations.

Conseil de Toulouse Métropole : les élus et élues AMC présentent leurs vœux contre la précarité aux associations.

Les élues et élus du groupe AMC, outre un vœu demandant un débat public sur la LGV, auront à cœur dans cette période hivernale de porter deux vœux en direction des plus précaires des habitantes et habitants de la Métropole.

Lutter contre la précarité énergétique

Un vœu sur la précarité énergétique d’abord : avec le froid qui s’est installé ces dernières semaines sur le territoire métropolitain, il est urgent de se pencher sur la situation des plus précaires de nos concitoyens qui en sont les premières victimes.

En effet, les personnes qui ont la chance d’avoir un logement ne sont pas non plus garanties d’être à l’abri du froid ; sur le territoire métropolitain, un grand nombre de ménages sont en situation de vulnérabilité énergétique, vivant dans des passoires thermiques, renonçant à se chauffer, et voyant leur logement et leur santé se détériorer tandis que leurs fins de mois arrivent de plus en plus tôt. Fin 2019, sur le territoire de Toulouse Métropole, il s’agissait de 13% des ménages (47 466 ménages).

La situation s’est depuis aggravée sous l’effet ciseau de la précarisation croissante de la population suite à la crise COVID et de l’explosion du prix de l’énergie, alors qu’on nous a vanté depuis des années sa baisse grâce à la libéralisation du marché de l’énergie. Beaucoup de leviers sont d’ordre national, mais les collectivités peuvent et doivent faire leur part, afin d’assurer de concert justice sociale et transition énergétique.

En ce sens, nous proposerons un vœu pour demander un grand plan de rénovation énergétique des bâtiments de 65 millions d’euros sur 6 ans permettant de traiter 10 000 logements. Il propose également la création d’un guichet unique pour accompagner les ménages sur les questions de consommation et d’aide à la rénovation énergétique.

Ce vœu est le deuxième volet d’une série de propositions concrètes pour lutter contre la précarité énergétique. Ainsi, nous avions déjà proposé au dernier Conseil Municipal de lancer un dispositif d’achat groupé d’énergie, comme à Ramonville, où ce type d’initiative a déjà généré entre 150 et 350 euros d’économie par an et par foyer, et de mettre en place un service minimum de l’électricité pour permettre aux ménages en difficultés de bénéficier d’une puissance minimale de 1000 watts délivrée et d’éviter la coupure, comme le recommande la Fondation Abbé Pierre.

Adoption de la Déclaration des Droits des personnes sans-abris

Autre sujet : la problématique de l’habitat est très importante à Toulouse Métropole. Une partie non négligeable de la population métropolitaine fait face à des difficultés d’accès au logement. La demande en logement sociaux a ainsi augmenté de +31% en moins de 5 ans, et ce sont 38 000 personnes qui sont demandeuses aujourd’hui.

Il y a chaque année près de trente personnes sans-abri qui meurent dans la rue dans nos communes, particulièrement à Toulouse.

C’est pourquoi nous proposerons que les communes de la Métropole de Toulouse votent la Déclaration des droits des personnes Sans-Abris proposée par la Fondation Abbé Pierre. Cette charte déjà signée par la ville de Lyon rappelle les droits et objectifs pour combattre le mal-logement.

Nous avons été ce mardi rencontrer Houria Tareb, Secrétaire Nationale du Secours Populaire, pour lui présenter nos vœux et prendre connaissance des dernières données recueillies par le Secours Populaire en matière de précarité.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *