Groupe politique des élus et élues d'opposition de Toulouse et Toulouse Métropole pour défendre une Métropole et une Ville démocratique, solidaire & engagée pour le climat.
🎥 Mauvais résultats du Plan Climat : pas de changement de cap
🎥 Mauvais résultats du Plan Climat : pas de changement de cap

🎥 Mauvais résultats du Plan Climat : pas de changement de cap

〖🟡 🏢 Actu #Toulouse Métropole〗TOULOUSE DÉCLARE L'ÉTAT D'URGENCE CLIMATIQUE ? 🌍 🚨

Vidéo : Maxime Le Texier, élu d’opposition à Toulouse et Toulouse Métropole au sein du Groupe AMC. réagit face à l’affichage dans les abribus d’une Campagne « Toulouse Déclare l’Éat d’urgence climatique ». 

Ce jeudi 20 janvier, M. Moudenc accompagné de ses élus, a présenté les résultats à mi-parcours du Plan Climat Air Energie (PCAET) de la métropole. Ce document est le cadre d’application local des fameux Accords de Paris qui contraignent les Etats à des actions pour maintenir le réchauffement climatique à +1,5° maximum. 

La présentation du bilan de mi-parcours du Plan Climat de Toulouse Métropole, nous a appris que nous étions très loin du compte : une trajectoire de –9% de réduction de gaz à effets de serre (GES) au lieu de l’objectif de –40%, cela alors même que la Commission Européenne a adopté un objectif de -55% qui va être décliné à la France sous peu. 

M. Moudenc a promis un nouveau Plan Climat “dopé”, mais nombre de ses propositions reposent encore sur de l’action individuelle : prime vélo, prime véhicules électriques, conseil pour la rénovation des bâtiments.  

Nous ne nions pas la nécessité de changer de comportement, mais il est urgent de changer d’échelle et que la métropole ait une action structurante en la matière ! Elle ne peut pas se contenter de demander aux habitants et habitantes de s’acheter une voiture électrique qui coûte des dizaines de milliers d’euros, ou de circuler à vélo alors qu’aucun effort majeur n’est mis dans les infrastructures cyclables ! 

Ce que M. Moudenc ne nous dit pas, c’est que sur la question des mobilités, la métropole et Tisséo n’ont aucune marge de manœuvre : la 3e ligne de métro consomme tout le budget pour un impact très peu significatif : -3% de réduction du trafic ! Soit la promesse du maintien ou même de l’augmentation pendant 10 ans des bouchons, sans parler de l’impact carbone dont le résultat des estimations est attendu en conseil municipal semaine prochaine et fait craindre le pire. 

C’est pour cela que l’équipe de Jean-Luc Moudenc fait retomber la responsabilité sur les habitants

Nous sommes également étonnés d’entendre d’un côté M. Moudenc prendre conscience de la gravité de la situation du réchauffement climatique en conférence, et de l’autre côté le voir porter plainte contre l’association qui a affiché les résultats du Plan Climat partout en ville. Il y a clairement un décalage entre le discours et les actes. Et la métropole s’obstine à ne pas écouter les associations qui lui disent qu’il est urgent d’opérer le changement de cap ambitieux pour répondre à cette problématique. Pourtant elles sont forces de proposition ! 

La question des transports nécessite un grand plan d’urgence : il faut répondre aux problématiques des habitants (bouchons, sécurité des cyclistes, alternative à la voiture) tout en respectant nos objectifs environnementaux.  

La question de la rénovation énergétique nécessite la pérennisation des activités de conseil aux habitantEs, mais aussi un grand plan de rénovation conduit par la métropole. 

Nous continuerons à pousser les solutions que nous portons, et nous espérons pouvoir être entendu d’ici au Conseil de Métropole de l’automne, qui adoptera les mesures rectificatives. 

Nous sommes :

🦜💬 Le groupe des élues et élus d’opposition à #Toulouse et Toulouse Métropole pour une alternative citoyenne démocratique, solidaire et engagée pour le climat.

🙋‍♀️ Sur Twitter : @GroupeAMC • 🙋🏻‍♂️ Facebook : @AMCToulouseMetropole • 🎥 Youtube : Groupe AMC