Groupe politique des élus et élues d'opposition de Toulouse et Toulouse Métropole pour défendre une Métropole et une Ville démocratique, solidaire & engagée pour le climat.
L’accueil et la solidarité pour les réfugiéEs fuyant la guerre doivent être inconditionnels
L’accueil et la solidarité pour les réfugiéEs fuyant la guerre doivent être inconditionnels

L’accueil et la solidarité pour les réfugiéEs fuyant la guerre doivent être inconditionnels

COMMUNIQUÉ DE PRESSE – Groupe Alternative Municipaliste Citoyenne

L’accueil et la solidarité pour les réfugiéEs fuyant la guerre doivent être inconditionnels

Pixabay License @wal_172619

Face à l’indignation justifiée qu’a provoqué l’invasion et le bombardement de l’Ukraine par la Russie, les réactions de soutien ont été nombreuses à l’égard du peuple ukrainien. La mairie de Toulouse a rapidement annoncé qu’elle se préparait à l’accueil de réfugiéEs, et a été réactive sur la mise en place de différentes informations en direction des habitantes et habitants sur les dispositifs existants pour venir en aide aux personnes forcées à l’exil du fait de la situation de guerre en Ukraine.

Nous saluons chaleureusement cette réactivité, et ce travail qui fait honneur à la réputation de terre d’accueil de notre ville.

En revanche, face à cet élan de solidarité, nous regrettons que les mêmes dispositifs n’aient pour l’heure pas été mis en place pour touTEs les autres réfugiéEs, exiléEs qui affluent aux frontières de l’Europe, et qu’on laisse mourir en mer ou dans nos montagnes, plutôt que de s’organiser pour leur offrir des conditions d’accueil dignes.

C’est le sens de la tribune « Pour une solidarité universelle et inconditionnelle » publiée jeudi dernier sur change.org à l’initiative de militantEs toulousainEs et signée par les éluEs de notre groupe municipal.

C’est aussi le sens du rassemblement qui aura lieu ce mercredi devant la préfecture, à l’initiative de RESF31 pour l’accès aux droits fondamentaux des enfants réfugiés sur notre territoire et de leurs familles.

Pour appuyer ces initiatives et rendre concret l’engagement de Toulouse dans cette perspective, nous allons déposer un vœu lors du prochain Conseil Municipal.

En effet, la politique de Jean-Luc Moudenc a jusqu’à présent été caractérisée par un manque d’engagement sur le sujet de l’accueil des réfugiéEs exiléEs avec un renvoi systématique de responsabilités vers l’Etat, comme en témoignent ses déclarations de 2015 concernant les réfugiéEs syriens Et ne prenant en compte que les réfugiéEs suiviEs au titre des programmes de réinstallation. Pire, il s’est même dramatiquement illustré par les malheureusement fameux « arrêtés anti bivouac » et la baisse des subventions aux associations œuvrant dans le champ de l’accueil.

Que dire également du soutien officiel accordé à Valérie Pécresse dont les déclarations vis-à- vis des réfugiés et migrants internationaux et le programme sont aux antipodes de la solidarité exprimée aux ukrainiennes et ukrainiens.

Nous demanderons donc, en cohérence avec le programme que nous portions avec Archipel Citoyen aux dernières municipales, que Jean-Luc Moudenc confirme que son engagement nouveau sur le sujet migratoire n’est pas sectaire ni contextuel mais se matérialise dans une série de mesures concrètes, solidaires et universelles, à savoir :

  • Pérenniser et élargir à l’ensemble des réfugiéEs les dispositifs mis en place par la mairie : une page de son site Internet pour faire le lien avec les associations caritatives et humanitaires venant en aide aux réfugiés, une page dédiée à l’accueil des réfugié.es, exilé.es

  • Mettre en place un recensement de logements disponibles chez les particuliers, les bailleurs sociaux et dans le parc social de la ville, la mairie œuvrant à la coordination des propositions d’hébergement avec la Préfecture et le Conseil départemental, sans discrimination entre réfugiéEs, exiléEs.

  • Signer et mettre en œuvre la charte nationale de l’Association Nationale des Villes et Territoires Accueillants (ANVITA) pour se fédérer en réseau d’accueil

  • Créer un lieu de premier accueil pour les personnes migrantes qui fournira l’ensemble des informations mentionnées au premier point ainsi qu’un contact humain et spécifique à chaque situation

  • Allouer plus de moyens humains et financiers au 115

  • Abroger l’arrêté anti bivouac

Nous espérons que cette crise terrible participera à la prise de conscience des élu.es, de la nécessité de faire de Toulouse la ville d’accueil qu’elle se doit d’être pour toutes les personnes persécutées.

Les élues et élus du groupe Alternative Municipaliste Citoyenne.

Nous sommes :

🦜💬 Le groupe des élues et élus d’opposition à Toulouse pour une alternative citoyenne démocratique, solidaire et engagée pour le climat.

🙋‍♀️ Sur Twitter & Instagram : @GroupeAMC • 🙋🏻‍♂️ Facebook : @AMCToulouseMetropole • 🎥 Youtube : Groupe AMC